REGENERATION

A partir de tissu en soie brut rapporté du Vietnam, Trâm Kha a ajouté des matériaux locaux afin de travailler l’ensemble en France. Tissus de récupération, matrices anciennes en bois, fils et ficelles collectés lors de rencontres avec des artistes variés dans la région lyonnaise, lors de marchés aux puces et dans une entreprise de fabrication de soie (HTH/Bucol).

La pièce finale de cette création, une femme d’amidon, de soie, de laine et de fils colorés, est l’aboutissement d’une ancienne Route de la Soie, qui a mené le textile vietnamien aux soieries lyonnaises.

L’installation peut être vue comme une illustration des changements historiques qui ont bouleversé le commerce et la production du textile : les matrices fabriquées à la main ont été remplacées par les imprimantes à jet d’encre, et l’épuisant travail manuel a cédé sa place un système mécanique. Les fils du tissus, entre formes humaines et abstraites, font apparaître une métaphore de lumière et d’espace, et donnent à voir des choses d’ordinaire invisibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *