Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont Ferrand – La forêt d’amour

INSTALLATION LA FORÊT D’AMOUR PAR RIEKO KOGA

Installation textile de Rieko Koga, créée en 2014, aux vocations protectrices, car pour l’artiste, les points de couture ont un pouvoir magique.

  • RIEKO KOGA

Installée à Paris depuis 2004, l’artiste japonaise, Rieko Koga, développe une œuvre textile d’une touchante délicatesse et troublante complexité. Insatisfaite de ses études de stylisme dans les années 1990, trop strictes et contraignantes à son goût, Rieko Koga explore les infinies possibilités plastiques qu’offrent la fluidité du fil et du tissu. La broderie devient alors son moyen d’expression le plus immédiat et spontané, écrivant et dessinant avec du fil et une aiguille. Empreinte d’une profonde spiritualité, ces créations sont le fruit d’une pratique méditative. Elle étire le fil du temps et des souvenirs, tissant le fil d’Ariane de ses pensées, rêveries et prières, qui s’intercalent entre les fils pour s’incarner dans le réel. Les broderies de Rieko Koga, fusionnent avec virtuosité et sensibilité tradition matrilinéaire et l’art millénaire de la broderie japonaise, en associant les points de couture dits sashiko, qu’utilisait sa mère pour la confection des vêtements, à une pratique éminemment spirituelle, source d’équilibre et de beauté. Fruit d’un patient travail de mise en forme, les points de couture répétés invariablement par le même geste fonctionnent comme le sismographe de son humeur. Dans une subtile alchimie d’un geste et d’une pensée soigneusement entrelacés par la magie du fil et de l’aiguille, les points de couture forment une écriture lyrique, une partition poétique couchée sur des tissus sonores. Rieko Koga, invite le spectateur dans un intense don de soi, à pénétrer dans son univers, à découvrir son jardin de prières, son journal de vœux, son labyrinthe de rêveries. Ne faisant aucun dessin préparatoire, l’artiste japonaise, brode comme elle respire.

INFORMATIONS PRATIQUES

Du mardi 14 septembre au dimanche 23 septembre de 8 h à 19 h
Entrée libre
Visite par Rieko Koga le 14 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *